Catégorie : Histoire(s) insolite(s)

Recent Posts

Auteur à la réputation confidentielle de son vivant, Stendhal (1783-1842), de son vrai nom Henri Beyle, est passé à la postérité en tant que romancier. Or les écrits de voyages, qui représentent le quart de sa production, étaient connus de ses contemporains — dont Goethe.
Subjugué dans sa jeunesse par les merveilles de l’Italie, sa seconde patrie, le natif de Grenoble a effectué un voyage en France en 1838 afin d’échapper à ses obligations professionnelles. Il en a résulté un journal rédigé sur le vif, précieux témoignage de la vie à Bordeaux dans tous ses aspects. Le tout assaisonné de critiques acerbes sur l’architecture des monuments publics !

Read More

Cette question m’a été adressée par une internaute résidant à Belfort, qui a trouvé le blog au gré de ses pérégrinations sur internet. Rue de Marseille, rue de Strasbourg et même rue de Mexico : Bordeaux compte quelques noms de rues se réfèrant à une autre ville française ou étrangère. Mais pourquoi s’échiner à baptiser ainsi rues, avenues et boulevards alors que l’histoire locale regorge d’évènements et de personnalités dignes d’être consacrés par la postérité ? C’est précisément là que la grande Histoire et les sensibilités politiques se rejoignent, car le choix du nom d’une voie n’est pas qu’une simple nécessité administrative…

Read More

Jules Verne (1828-1905) fut l’un des premiers auteurs à mêler avec succès science-fiction, aventure et fantastique. À tel point qu’il figure parmi les écrivains français les plus traduits en langue étrangère, et pour cause : ses œuvres constituent un ensemble romanesque exceptionnel, reflet d’une époque troublée par l’évolution du monde mais qui n’entendait pas renoncer au rêve. Mondialement célébré pour ses Voyages extraordinaires, l’écrivain sillonna lui-même le globe en paquebot ou à bord de ses propres bateaux à voile. Je vous invite à suivre Jules Verne à Bordeaux, qu’il visita plus longuement que prévu en 1858.

Read More

Souvent pittoresques, parfois poétiques, et même tirés à hue et à dia par les aléas de la politique, les noms de rues de Bordeaux possèdent leur propre histoire. Bien qu’elles trahissent de temps à autre un manque cruel d’imagination, ces dénominations attestent d’us et coutumes aujourd’hui disparus — comme le droit d’un propriétaire d’attribuer son patronyme à une rue nouvelle. Mais en tant que jalons du passé, elles sont au cœur de la construction de notre mémoire collective, qu’il s’agisse de la traite négrière ou de l’histoire des femmes.

Read More

Jeanne de Lestonnac (1556-1640), nièce de Michel de Montaigne, fut une épouse dévouée, une mère attentionnée, ainsi qu’une veuve sensible à la misère humaine. Au-delà de ces seules vertus, elle fut l’une des chevilles ouvrières de la Contre-Réforme à Bordeaux, grâce à la création d’une congrégation vouée à la diffusion de l’Évangile par l’éducation des jeunes filles.
Canonisée au XXe siècle, elle devint ainsi la première (et unique à ce jour) sainte originaire de Bordeaux. Retraçons ensemble le parcours de Jeanne de Lestonnac, dont la statue figure même sur l’une des façades de la Sagrada Familia à Barcelone !

Read More

Le phallus de titan a fleuri ! Et c’est l’une des curiosités végétales de Bordeaux. Au mois d’août dernier, l’Amorphophallus titanum — ou Arum titan — du jardin botanique de Bordeaux s’est épanoui pendant seulement 72 heures en exhalant une odeur nauséabonde censée attirer les coléoptères qui participent à sa pollinisation. Endémique de l’île de Sumatra, l’Arum titan présente l’inflorescence la plus grande du monde : elle peut atteindre près de 3 m de hauteur. Une fois la fleur fanée, il faut une dizaine d’années pour qu’une nouvelle se forme et éclose.

À l’occasion de la quatrième floraison d’un Arum titan en France, je vous propose de vous présenter quelques végétaux insolites de Bordeaux. Commençons par ceux du Jardin public, classé jardin remarquable de France.

Read More