Étiquette : Bordeaux

Dans un précédent article, nous avions redécouvert la vogue des bains publics à Bordeaux au XIXe siècle. Aujourd’hui je vous propose d’aborder un autre aspect insolite de l’histoire de la ville : les débuts de l’aéronautique à Bordeaux, des premières montgolfières expérimentées avec plus ou moins de succès, jusqu’à l’exploit accompli par l’aviatrice française Maryse Bastié sous le pont transbordeur (aujourd’hui disparu). Décollage imminent : attachez votre ceinture et relevez votre tablette !

Sciences et techniques

Le jeune hollandais Herman van der Hem (1619-1649) passa onze années de sa courte vie à Bordeaux et dans le Bordelais. Dessinateur habile, on lui doit la seule source iconographique complète sur la capitale de la Guyenne au XVIIe siècle. Une documentation d’autant plus précieuse qu’elle représente notamment des édifices majeurs aujourd’hui disparus, comme le château Trompette. Mais la rareté des renseignements biographiques sur l’auteur de ces dessins — qui n’est connu par aucun (auto)portrait — ont incité l’historienne Emmanuelle Démont et l’historien de l’art Marc Favreau à tenter de lever un coin du voile…

Monuments de Bordeaux Voyageurs à Bordeaux

Pendant la Seconde Guerre mondiale, une partie des collections des musées, archives, bibliothèques, trésors d’églises et musées de l’Est de la France ont été transférées en Aquitaine pour les protéger d’éventuels pillages ou destructions. Hélas, de telles mesures ont rarement bénéficié aux collections particulières. La confiscation des biens culturels appartenant à des amateurs juifs, francs-maçons, communistes ou opposants au régime a été méthodiquement organisée par les nazis. Si la majorité des spoliations ont eu lieu à Paris, d’autres se sont déroulées à Bordeaux, notamment dans le port.

Après un important travail de recherche, des dizaines de milliers d’œuvres saisies ont été restituées à leurs propriétaires légitimes ou à leurs ayants droit dès l’après-guerre. Mais près de 2 000 restent en dépôt dans les musées nationaux, car toujours non réclamées. À l’approche du 76e anniversaire de l’armistice de 1940, revenons sur le sort des collections artistiques à Bordeaux et en Aquitaine sous l’Occupation.

Musées de Bordeaux